Réseau des médiathèques ECuME

Un matin très tôt, le maitre nageur responsable d’une piscine à Paris, découvre le cadavre d’une femme qui flotte à la surface de l’eau.


Suicide? C’est ce que pensent les policiers chargés de l’affaire : Tomar Khan, son adjointe Rhonda et d’autres. Mais Rhonda a des doutes...
Le maitre nageur reconnaît qu’il y avait de la souffrance chez Clara car elle pleurait sous l’eau ( expression utilisée lors des compétitions quand un athlète a un problème dans sa vie privée, on lui dit qu’il n’a qu’à pleurer là où personne ne le voit ).
Tomar est accusé d’avoir tué un flic de l’ IGPN; il a des « trous » de mémoire dû à une maladie et veut connaitre la vérité, il doit donc se débattre sur deux terrains à la fois.
Rhonda prend la responsabilité de l’enquête sur la mort de Clara, elle n’arrive pas à fermer le dossier, elle y travaille avec opiniâtreté et rencontre enfin une avocate qui va l'éclairer sur cette affaire...

Dans ce roman, sont évoquées aussi des zones de non-droit où se côtoient de dangereux dealers; Tomar y est présent pour prouver son innocence ; sa mère sert de fil rouge dans le déroulement de l’histoire .

Ce roman est un polar qui rend hommage aux femmes séduites puis abandonnées, femmes sous emprises, victimes de maltraitances.

Voir le livre dans le catalogue