Qui peut faire tenir 100 ans, 5 générations, toute une saga familiale en 170 pages, à part Marie-Hélène Lafon ?

Après un premier chapitre qui est un vrai coup de poing, le lecteur reconstitue au fil d’une chronologie éclatée l’histoire d’André, enfant sans père, issu de lignées dont les secrets s’entrelacent en une spirale vertigineuse. Le tout dans une langue précise, subtile et travaillée qui reconstitue avec sensibilité un siècle de guerres, de vie paysanne disparue, de mères et d’épouses qui tissent les liens indispensables à la vie.

Voir le livre dans le catalogue